LECTURE

Slow blogging, ou comment se concentrer sur l’essentiel

FB_IMG_1534242853908.jpg
Début juillet, sur Instagram, j’ai fait une annonce qui a créé énormément de réactions de la part de mes lecteurs : arrêter le blog et principalement Instagram. Pourquoi ? Je t’explique :
  • Pas de secret, tenir un blog et être active sur les réseaux sociaux (RS) demandent énormément de temps à consacrer à son téléphone. Si on veut être lu et que nos lecteurs restent actifs, il faut sans cesse publier : ça va de l’information intéressante au petit-déj healthy du jour… Bref, mon GSM ne me quittait plus.
  • En parlant de publier, je suis tombée dans le piège de l’algorithme Instagram, qui veut que tes publications doivent être likées et commentées un max pour être certain qu’elles soient vues de tous. Si c’est pas le cas, tes photos n’apparaissent pas dans le fil d’actu de tes lecteurs, et tu dois payer pour te faire voir. HORS DE QUESTION ! Mais du coup, j’ai commencé à me rendre mal parce que mes photos n’atteignaient pas X likes ou commentaires… Wow, ça va loin là.
  • Bloguer et tenir des RS demandent beaucoup de temps. Un article, me demande minimum 2 mois d’essai (pour les produits) et une demi journée de rédaction (allant des photos à la publication), pour au final… quelques réactions, et des fois, pas de réactions du tout. Je vois les vues de passage sur le blog, mais aucun échange, aucun retour. Et ça, je dois avouer, c’est ce qui me démotive le plus. C’est justement ça qui me plait dans le blogging, l’échange.
  • Je suis également lassée de voir toujours le même contenu, d’une blogueuse à une autre. Je suis surtout lassée du manque de spontanéité dans les posts (je parle principalement de Instagram). Chaque photo est calculée à la lettre. Bref, des photos trop travaillées et on s’éloigne du principe de base d’Instagram qui est de publier spontanément.
  • La meuf green n’est pas parfaite ! Je suis fatiguée des préjugés sur les blogueuses au naturel et critiques faciles. Oui, je consomme des cosmétiques naturels, je m’intéresse énormément au végétalisme et au zéro déchet, MAIS OUI, des fois je consomme des œufs/fromage, oui, des fois, j’utilise un shampoing dans un flacon en plastique… Et surtout, j’aime beaucoup boire des bières et écouter de la musique qui fait du bruit. NON, je suis pas une nana zen et qui pratique le yoga. A bon entendeur aux moralisateurs (je parle encore de Instagram)…
  • Bloguer, c’est aussi recevoir des produits de la part de marques. A force d’avoir des partenariats, j’ai fini par accumuler des produits chez moi. Et ceci va à l’encontre de ma volonté à consommer moins. De plus, j’ai l’impression de pousser à la consommation, et ceci, ne me plait pas.

Bref, ceci est une liste non exhaustive des raisons pour lesquelles je n’ai plus l’envie de bloguer ou de tenir des RS publics.
Mais, j’ai été ultra surprise de voir que vous avez été hyper compréhensifs et même totalement d’accord avec moi lors de mon coup de gueule vidéo sur Instagram.
J’ai reçu près d’une centaine de messages, me disant « Je suis une abonnée fantôme, je n’aime et commente jamais, mais j’adore ton contenu et te lis régulièrement ». Ou encore « C’est justement pour ça que j’adore te suivre, tu es une personne vraie et tu casses les clichés de l’instagrammeuse green parfaite. On adore quand tu nous montres tes soirées un peu arrosées et on s’en fou si tu n’es pas vegan ou zéro déchet ».
Bref, j’ai reçu une vague d’amour et de bienveillance dont j’avais besoin à ce moment là de doute. Vous m’avez conseillez de ne pas arrêter, mais de suivre mon rythme et de rester naturelle comme je suis. Et c’est ce que je compte faire à l’avenir.
Mon compte Instagram restera actif, mais je publierai lorsque j’en aurais l’inspiration. Fini de me forcer à publier tous les jours pour être sûre d’être vue. Je publierai l’essentiel intéressant et c’est tout. Pareil pour le blog, je me forçais à rédiger 1 à 2 articles par mois. Désormais, je posterai lorsque je suis inspirée et motivée. Fini les partenariats, je ne veux plus être une vitrine et un produit de consommation. Si je fais des découverte par moi-même, je me ferai une joie de vous les partager ici.

Conclusion

On vit dans un monde où les médias sont omniprésents, on veut tout publier, tout partager, on s’expose. On en oublie l’essentiel, profiter des moments présents, garder une vie privée et une intimité. Ceci a un réel impact dans notre vie quotidienne. On fini par s’oublier, délaisser l’entourage en leur accordant moins d’importance, nos émotions sont moins importantes…
Bref, l’instant présent est précieux. J’ai désormais envie de vivre pleinement et en pleine conscience chaque instant, aussi éphémère soit-il. J’ai envie d’accorder plus de temps à mon chéri, ma famille et mes amis. Chaque minute où je ne suis pas connectée, c’est une minute que je me consacre : me reposer, caresser mon chat, parler à mon chéri, m’émerveiller sur la nature, travailler ma respiration…
Je vous souhaite une belle journée, et surtout… n’oubliez pas de déconnecter, ça fait tellement de bien.
Bisous,
Joy
Follow me !

13 réflexions au sujet de « Slow blogging, ou comment se concentrer sur l’essentiel »

  1. Hello ma belle Joy,

    Comme ce post est empli de sincérité et de véracité !
    Le plus important est en effet que tu sois à l’écoute de ton cœur, de tes envies et de tes humeurs. Tu es une blogueuse naturelle, rayonnante, fun et ce serait en effet dommage que le poids des RS et d’internet te mine.
    Je suis à 100% d’accord avec toi sur le fait de ralentir, de publier quand tu le sens et de reprendre en main ta vie (in real) 🙂 Évidemment, en tant que fidèle lectrice, je ne souhaite pas voir ton blog s’arrêter, et je continuerai à répondre présente lorsque tu décideras de publier. Il est vrai que peu de personnes commentent et partagent les posts (je parle en général), pourtant je suis sure que ta communauté est à l’affut de tes news, comme je le suis 😉

    Je te souhaite de trouver ton rythme, et de profiter de tes proches un maximum !
    Et ne change pour rien au monde, car ton authenticité c’est ta force.

    Bises
    Justine

    1. Un immense merci Justine pour ton soutien, oh combien important pour moi 🙂 Tu fais partie encore de ces rares que j’apprécie suivre ! Un plaisir de te lire ! Ton message me touche beaucoup ! Je t’embrasse

  2. Bon choix poulette !! Tu fais ce que tu as envie, tu n’as pas à te forcer à publier ou à ne plus rien publier du tout, et je suis sure que vu tes posts souvent hyper intéressants tu auras toujours des gens pour te lire et certains, dont moi, qui ne suivent pas une tonne de blogueurs et ne se tiennent pas forcément au courant, découvriront encore grâce à toi

  3. Totalement d’accord avec toi et je comprend ce que tu ressent. JE laisse moi aussi les réseaux sociaux et ça fait du bien de décrocher de son téléphone pour vivre pleinement chaque moment.

  4. Je sur- valide ton concept du slow blogging Faire à son rythme, ne pas se forcer, c’est censé être un plaisir je t’avoue que mes rythmes de publication inst agram sont complètement incohérents sans parler du blog
    Slow life en force

  5. Je suis d’accord avec toi.

    Les gens ne se rendent pas compte le travail qu’il y a derrière le bloggin et les RRSS.

    Les grands « influencers » montrent le côté parfait et ça devient dangereux, car on se compare à eux. Et pire, les plus jeunes veulent être comme eux…

    Ce n’est pas grave si un jour on mange un macdo, si on utilise des shampoings en plastique…

    Je te comprends et je te soutiens à 100% dans ta décision. Il faut être soi-même, en laissant de côté les algorithmes, le business qu’il y a derrière tout ça…parce que on te suit à toi, Joy. On te suit parce on aime ce que tu fais…parce que tu n’est pas un robot…

    On voit que tu est bien réelle . C’est pour ça qu’on te soutient.

    Donc merci pour cet article et merci pour ce que tu fais…

  6. Coucou,

    J’avais raté ton coup de gueule sur Insta, probablement parce que comme toi, j’avais décidé de me déconnecter un peu. Je suis d’accord avec toi sur pas mal de points ! C’est clair que le blogging et les réseaux sociaux demandent beaucoup trop de temps, mais le plus important est de le faire avec du plaisir. Perso, ce dernier temps j’avais un peu lâché le blog parce que j’avais pas mal de boulot et qu’en plus j’ai repris le sport (qui est devenu une de mes priorités), du coup plus beaucoup de temps pour ça. Et pendant un petit temps, je sentais que ça m’angoissait, je me disais « mince, les gens vont arrêter de me lire/suivre si jamais je ne publie pas régulièrement. » Plusieurs fois j’ai failli publier des trucs sur Insta « juste pour publier », mais puis je me rendais compte qu’en fait je ne voulais rien partager de particulier et que ce n’était pas grave. Et tant pis si les gens vont se désabonner ou arrêter de liker mes publications.

    Donc tout ça pour dire que tu as raison, il faut le faire seulement quand on a envie et pas par obligation. Vive le slow blogging ! 😀

    Des bisous

    1. Hello ma belle,

      C’est exactement dans cet état d’esprit que je suis et ça me rassure que je ne suis pas la seule !! Merci pour tes encouragements depuis tout ce temps !! Bisous 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.