CUISINE

Cueillette sauvage : recette du pesto à l’ail des ours

Le printemps montre le bout de son nez, la nature reprend vie et son lot de plantes sauvages comestibles avec !

L’ail des ours se reconnait à l’odeur d’ail qu’il dégage. Les feuilles sont vertes, lisses, régulières et sans tâches. Lorsque le bourgeon éclot, les fleurs sont blanches, à 6 pétales en ombrelle. Ne la confondez pas avec le muguet, qui lui, est toxique. On les différencie à la fleur et à l’odeur surtout (cassez la feuille) !

J’ai la chance de vivre dans une région vallonnée, entre forêts et champs à perte de vue, au bord de la rivière Vesdre. Le lieu idéal pour la croissance de l’ail des ours sauvage. Tu connais ? C’est une plante à bulbe qui se développe dans les sous-bois frais, ombragés et humides. Elle dégage une forte odeur d’ail, dont le goût s’en rapproche mais plus subtilement.

Au détour d’une marche, j’en ai profité pour en cueillir que la feuille (même si l’entièreté de la plante est comestible). Une fois à la maison, j’ai soigneusement rincé les feuilles à l’eau claire et je les ai cuisiné en classique pesto (idéal en fond de pizza, dans les sauces, en cake salé, simplement sur tes pâtes dont tu auras fait un immense stock haha).

Recette (pas de quantité exacte, ça dépendra du volume que tu as cueilli et de la consistance que tu souhaite avoir) :

▪︎ feuilles fraîches d’ail des ours

▪︎ huile d’olive

▪︎ sel

Il suffit simplement de mettre le tout au blinder ou de mixer avec ton mixeur plongeur tout en ajoutant de l’huile d’olive jusqu’à consistance souhaitée et sel si besoin. Mon pesto, ici, est plutôt lisse.

Tu peux également faire des variantes en y ajoutant des pignons de pins, des tomates séchées… bref, libre à ton imagination ! Pour la conservation, il suffit simplement de le mettre dans un bocal et de recouvrir le pesto avec un bon cm d’huile. Ainsi, l’huile va empêcher le contact avec l’air et donc, la moisissure. Tu peux ainsi le garder plusieurs semaines au frigo, voire mois. Si tu veux ne pas prendre de risque, tu peux couler ta préparation dans des moules à glaçons et les garder au congel. Ainsi, tu sors de ton freezer uniquement la quantité souhaitée !

Alors, profites de ce confinement pour cuisiner. Prends y du plaisir ! Tu verras, tu apprécieras ces moments à la maison.

Prenez soin de vous, de votre entourage. Faites vous tout de même plaisir en prenant vos précautions et profitez de cette crise pour faire enfin des choses que vous remettez à chaque fois au lendemain !

Bisous

Laisse un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :